Romancier et journaliste,Hugues Royer et Chatillon-sur-Indre

Publié le 5 Mai 2015

Lettre adressée au blog photos de Chatillon-sur-Indre

 

Chatillon-sur-Indre. Il suffit de prononcer ce mot devant mes filles de dix ans pour qu’aussitôt leurs prunelles s’illuminent. C’est là qu’elles viennent passer deux semaines, tous les étés, chez leur grand-mère, avenue du général Leclerc, près du champ de foire. C’est là que, chaque 16 août, la famille se réunit au grand complet pour l’anniversaire de Kyria, leur cousine. Châtillon, pour elles qui grandissent à Paris, c’est la quintessence de la campagne. C’est là, dans la piscine municipale, qu’elles ont appris à nager. C’est là qu’elles jouent à Harry Potter, en se promenant sur les bords de l’Indre, imaginant le château de Poudlard dès qu’elles aperçoivent la tour médiévale cernée de remparts.

C’est là, aussi, que mon père a passé les dernières années de sa vie, après plus de quarante ans sur une exploitation agricole de Villedômain. C’est dans le Centre Hospitalier, rue de Verdun, que je l’ai vu vivant pour la dernière fois. C’était le 19 avril 2009. Alors, pour moi aussi, forcément, le nom de Châtillon a une résonnance particulière. C’est un mot chargé d’émotions fortes, de rires et de larmes. De soleil aussi. Celui qui répand son large sourire sur les arbres et les toits des maisons. Celui qui rend la vie plus sereine et plus belle.

 

Hugues Royer

 

Note de Jipé:

Ses divers écrits et romans:

Mémoire d’un répondeur, en 1999, salué pour son originalité, La vie sitcom, en 2001, avec l’éditeur Bernard Wallet, Comme un seul homme, en 2004, récit initiatique de son année sous les drapeaux.

Le 17 novembre 2004, naissent ses deux filles, Mathilde et Solenn. En mai 2005, il épouse Pascale, leur mère. Au Cherche Midi, sous la direction de Pierre Drachline, il publie Ma mère en plus jeune, en 2006, puis Daddy blue, en 2007, qui explorent "les méandres du désordre amoureux" et "les angoisses de l'homme confronté à la paternité".

En novembre 2008, il sort une biographie de Mylène Farmer qui rencontre un vif succès. Il dédie cet ouvrage à son père, Guy Royer, qui meurt à l'âge de 68 ans, des suites d'un cancer, le 19 avril 2009.

En novembre 2010, il publie Cabrel, un portrait du chanteur d'Astaffort. Le 6 janvier 2011 paraît Je reviens bientôt (Michalon), un hommage à son père disparu qui séjournait à l'hopital de Chatillon sur Indre, décrit par Le Monde comme "un texte puissant sur l'accompagnement".¹

En avril 2014, il sort Est-ce que tu m'entends ? (L'Archipel), un roman aux frontières du fantastique, publié avec succès en avant-première chez France Loisirs.

En octobre 2014 paraît Vanessa Paradis, la vraie histoire (Flammarion), saluée par les fans de la chanteuse comme la biographie la plus fouillée jamais parue.

 

Des extraits de " Je reviens bientôt" roman se passant à Chatillon paraitront sur ce blog dans peu de temps.

http://www.amazon.fr/Je-reviens-bient%C3%B4t-Hugues-Royer/dp/2841865576

Remerciements à Hugues Royer pour son écoute et sa gentillesse

Rédigé par Le blog sur Chatillon sur Indre

Publié dans #Actualité

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article